Le saxophone :

 Saxophone

 

A) L'invention du saxophone :

 

Le belge Antoine Joseph Sax, a cherché inlassablement à perfectionner les instruments de musique, et plus particulièrement les instruments à vent ; il en a amélioré la justesse, la qualité de la sonorité ainsi que la facilité de jeu (il a déposé 33 brevets). Il s'est inspiré de la clarinette pour le bec et du corps large pour l'anche.

 

Antoine Joseph Sax


Le tout premier saxophone construit par Sax, à Paris , en 1842, était un saxophone baryton en fa. Ce tout premier saxophone présentait toutes les caractéristiques du saxophone actuel : tube métallique à perce conique, bec à anche simple et système de clés Boehm, mais il avait encore la forme générale d'un ophicléide.

En 1855 le saxophone est exposé pour la première fois à l'Exposition Industrielle de Paris. Le 3 février de cette même année, Berlioz, un grand ami de Sax, dirige lors d'un concert son choral « Chant sacré » qui inclut le saxophone. En décembre, le saxophone fait ses débuts d'orchestre au Conservatoire de Paris dans l'opéra de Jean-Georges Kastner, Le Dernier Roi de Juda.


Le 21 mars 1846, Sax dépose le brevet numéro 32262 pour « un système d'instruments à vent dits saxophones » qui comporte huit instruments. La réorganisation complète des musiques régimentaires et l'adoption par l'armée française, en 1845, des instruments de son invention (saxhorns, saxophones, saxotrombas) ont placé Sax en position de monopole de fourniture de ces instruments.

Le brevet d'invention de Sax expire en 1866. La compagnie Millereau fait alors breveter le Saxophone-Millereau, qui possède une clé de fa\sharp bifurquée. En 1881, Sax étend son brevet d'invention original : il allonge le pavillon pour inclure un sib et un la grave, et étend également vers le haut en ajoutant fa\sharp et sol à l'aide d'une quatrième clé d'octave.

Entre 1886 et 1887, l'Association des Ouvriers invente la clé de trille pour le do main droite, le système de demi-trou pour les premiers doigts de la main, l'anneau de réglage d'accord et la double clé. Elle améliore également le sol articulé pour que la clé de sol puisse être maintenue tandis que n'importe quel doigt de la main droite est employé, améliore le fa\sharp bifurqué et ajoute un sib grave. Lecomte inventera en 1888 la clé d'octave simple ainsi que des rouleaux pour le passage mib-ut grave.

À partir de la fin du XIXe, et surtout au début du XXe siècle, se développe l'industrie américaine du saxophone. Quatre marques sont célèbres : Buescher (le premier), King, Conn et Martin. Les saxophones King ont été les principaux challengers de Selmer et le Super 20 est resté en tant que saxophone alto la référence (Charlie Parker, Cannonball Adderley...). Les premiers King sont en fait fabriqués en Allemagne par Köhlert3. C'est aussi chez Köhlert que Julius Keilwerth fait son apprentissage (ainsi que chez Amati). Les Köhlert, aujourd'hui oubliés, ont donc contribué à donner la trame des saxophones au son plus gras que l'on trouve chez King (USA) ou Keilwerth (Allemagne), distinct du son clair des Selmer, Yamaha ou Yanagisawa. Conn a été dominant jusqu'à la seconde guerre mondiale (voir les premiers album de Dexter Gordon par exemple) mais la réquisition des usines dans le cadre de l'effort de guerre a porté un coup fatal. Martin est la moins connue des quatre mais a produit des saxophones remarquables (Martin est plus connu des trompettistes : Miles Davis). Ces grandes marques vont progressivement être battues par Selmer avec le Mark VI et disparaître. Quelques modèles sont aujourd'hui très prisés : Conn 10M (ou 30M) ; King Super 20 full pearl (bocal en argent, nacres latérales) ; The Martin comittee.

La société Adolphe Sax & Cie a été rachetée par la société H. Selmer & Cie en 1928 (le premier saxophone Selmer modèle 22 est né en 1921). Depuis lors, l'entreprise Selmer a participé à l'amélioration de la fabrication des saxophones, ce qui lui a valu de conquérir le marché américain et de s'imposer en Europe. Les autres anciens facteurs de saxophones (Buffet-Crampon, Millereau, Gautrot, Couesnon) présents à la fin du XIXe siècle, ont été progressivement supplantés par des marques internationales : Köhlert puis Keilwerth, Adler, Huller (Allemagne), Yamaha et Yanagisawa (Japon).

B) Décomposition du saxophone :

Description saxophone

Saxophone Alto

Le saxophone est composé de plusieurs partie distincte :

- Le bec.
- Le bocal
- Le corps
- La culasse
- Le pavillon

 

Bec alto

Bec de saxophone

 

C) La famille des Saxophone :

FAmille saxophone 1

 Le quatuor le plus usité en harmonie

famille saxo 2

La famille au grand complet

D) Tessiture saxophone :

1) Le saxophone Soprano et Alto:

Le saxophone soprano est un instrument transpositeur en Bb, il est écrit un ton au dessus du son réel et la partition s'écrit en clé de sol.
Le saxophone alto est un instrument transpositeur en Eb, il s'écrit une sixte au dessus du son réel et la partition s'écrit en clé de sol.

Le schéma si dessous vous montre
la tessiture en sons réels du saxophone soprano
Le schéma si dessous vous montre
la tessiture en sons réels du saxophone alto
tessiture soprano alto tessiture
Le schéma si dessous vous montre la tessiture pouvant être lu par le saxophoniste.

saxotess
2) Le saxophone ténor et baryton:

 Le saxophone tenor est un instrument transpositeur en Bb, il est écrit une neuvième majeure au dessus du son réel et la partition s'écrit en clé de sol.

Le saxophone baryton est un instrument transpositeur en Eb, il s'écrit une sixte au dessus du son réel et la partition s'écrit en clé de sol.

Le schéma si dessous vous montre
la tessiture en sons réels du saxophone ténor
Le schéma si dessous vous montre
la tessiture en sons réels du saxophone baryton
tessiture sax ténor tessiture baryton
Le schéma si dessous vous montre
la tessiture pouvant être lu par le saxophone ténor.
Le schéma si dessous vous montre
la tessiture pouvant être lu par le saxophone baryton.
saxotess
bary lu